7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 11:23

Coup de silence au front. Tandis que la musique entre par mes deux oreilles. Résonne au centre de mon crâne, comme si le disque y tournait, là au milieu. À moins que Léonard… Comment est-ce possible? Sa voix est là, au beau centre de mon crâne. Des milliards de pensées s’éteignent, lucioles sombrant soudainement dans la nuit. Mon regard ralenti, s’arrête sur les objets, vacille entre ce qu’il voit et les rêves qui l’aveuglent. Mes yeux tombent, roulent vers des mémoires mal dessinées, des esquisses, des fumées.

Lire la suite sur mon site

photographie de boris dunand, vente artraction

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

CONNEXUS

/////////////////////////

Grand plaisir d'échanger ici
               ↓↓↓


 

/////////////////////////


Une envie de me lire sur papier ?


 

/////////////////////////